Être né rue des Martyrs à Paris ne lui porte pas ombrage.
Il passe les premières années de sa vie à jouer, à Paris, puis à Yerres, charmante ville de banlieue, avantageusement proche de la capitale. Il aime alors les châteaux-forts, et déjà Venise, les ruines et veut être archéologue. Il incommode les guides de ses questions pressantes et toujours pertinentes lors de visites de sites remarquables et son père n’hésite pas à le réveiller tôt un dimanche matin pour écouter le cinéaste Jean Renoir parler à la radio.
Sa cinéphilie est dévorante et il voue un culte païen à quelques actrices, quelques acteurs, quelques films. Sous la douche, il répète la bande-son du film Les Enfants du Paradis.
Après s’être essayé à plusieurs sports, c’est la natation qui a ses faveurs et il s’entraine régulièrement au niveau régional puis national.
L’option arts-plastique qu’il choisit pour entrer en seconde au Lycée de Montgeron lui offre des rencontres essentielles. Il s’essaye à la création de costumes, tout d’abord pour s’habiller, puis pour mettre en scène des défilés-spectacles qui sont autant d’occasions de convoquer sa cinéphilie et les arts.
À Senigallia, en Italie, il rencontre la belle Angela qui est son inspiratrice, son modèle, son actrice. Pour elle, il fait des robes, des films et l'évoque dans son premier roman, Période Simple qui convoque, dans une maison de banlieue, une bande d’amis et d’amants. Sa disparition, sidérante et brutale, remue le champ de ses attentions.
Il délaisse la mode, transforme son manuscrit de roman en scénario de long-métrage, découvre la danse contemporaine dont les spectacles l’enchantent. Il s’en approche en la filmant puis en dansant.
La chorégraphie est un contour de son travail et elle s’invite dans l’ensemble d’une œuvre qui croise art vidéo, fiction, documentaire, émission de radio, spectacle.
En 1997, il entre comme résident au Fresnoy, Studio national des arts contemporain de Tourcoing où ses arrières grands-parents se sont rencontrés. C’est l’occasion de mettre en œuvre ces formes, visages et corps qu’il cherche à assembler dans un même embrassement.
Il collabore régulièrement sur des films comme chef-opérateur ou monteur et enseigne le cinéma dans des écoles d’art, de design et d’architecture. Cette dernière réunit ce qui l’anime : une scène où construire le rapport entre un lieu et un corps.
revenir