2010 • HD 4/3 • 16’
avec Hugo Godart, Mickaël Phelippeau, Livio Garuccio, Thusnelda Mercy
Dans un appartement, trois hommes et une femme cherchent quelque chose, qui manque.
La disparition de la chorégraphe Pina Bausch m’inspire une danse des sentiments.
Exprimer l'inconsolable en nous, creuser l'absence puis ouvrir la fenêtre. A.P.
image – montage : Arnold Pasquier
assistante : Stéphanie Ditche
étalonnage : Ischrann Silgidjian
conformation : Florent Le Duc
musique : Johann Sebastian Bach & Antonio Vivaldi
"Le cinéma, comme la danse, cherche à mettre en œuvre le mouvement. Danse et cinéma sont deux pratiques intrinsèquement portées par une temporalité qui fait que, fondamentalement, elles ont à voir avec l’existence et la vie, qui, fut-ce sur le mode de l’absence ou du retrait, s’actualisent à travers elles. Dans sa forme comme dans son propos, La vie continuera sans moi d’Arnold Pasquier le met particulièrement en évidence. Ce film en effet, selon un dispositif qui s’organise autour des notions de geste, d’écoute et de visage, est la mise en scène d’une intimité qui s’extériorise et qui dans ce passage, dans ce mouvement, est comme rendue à elle-même. Nous sommes dans un univers privé, habité par de multiples traces de Pina Bausch, où sont accueillis des visages qui nous donnent leur seule présence. Mais déjà quelque chose du dehors est rentré à l’intérieur. Une personne regarde une carte de la Sicile, une autre replie le plan d’une ville étrangère, deux images qui matérialisent cet appel à un ailleurs et à une traversée que tout visage porte en lui. Une jeune femme sort sur le toit d’un immeuble et esquisse un geste chorégraphique, bref mais intense, qui incarne la sortie de soi propre à l’acte d’exister et dit à sa manière ce que d’autres films montreront par d’autres chemins, cette nécessité qu’il y a à danser dehors, être au contact du monde pour le transformer par une présence charnelle." 
Extrait de l'article "Corps à corps", par Rodolphe Olcèse, La Recherche au Collège des Bernardins, février 2013.
revenir